24.3.17

Cobogó : le moucharabieh version brésilienne


J'ai découvert ce terme par hasard mais ne cherchez pas d'explication en Français pour savoir ce que signifie Cobogó, il n'y en a pas. Dommage ! Vous me direz que ce ne sont rien d'autre que des claustras mais en réalité, c'est un peu plus complexe que cela.

Cobogó, ce sont des éléments creux, à l'origine faits de béton ou céramique. Créée en 1929, cette appellation provient des initiales des noms de famille de trois ingénieurs brésiliens : Amadeu Oliveira Coimbra, Ernest August Boeckmann et Antônio de es. Ces éléments suivent le même principe que le panneau en bois de l'architecture Mauresque, communément appelé moucharabieh.


21.3.17

Auguste Rodin ou Camille Claudel ?


Et si nous parlions un peu d'art ? Je l'ai déjà dit, je suis passionnée d'art. Alors pourquoi pas un petit interlude sur ce thème, voire une rubrique "Culture" sur le blog ?

Vous le savez peut-être : à l’occasion du centenaire de sa mort, Auguste Rodin s'expose au Grand Palais du 22 Mars au 31 Juillet 2017. Qui ne connaît pas Rodin ? Ses oeuvres les plus célèbres seront d'ailleurs visibles lors de cette exposition : Le Penseur, Le Baiser, les Bourgeois de Calais…

Mais connaissez-vous les oeuvres de Camille Claudel, maîtresse et muse du sculpteur ? On connaît son histoire d'amour passionnée avec lui, grâce au film avec Isabelle Adjani et Gérard Depardieu. On connaît sa triste fin de vie, enfermée dans un asile d'aliénés. On ne connaît pas toujours ses oeuvres, dont personnellement je suis fan, bien plus que de celles de Rodin.

Et vous, quelles oeuvres préférez-vous, celles de Camille ou celles d'Auguste ?

- Camille Claudel -

La Petite Châtelaine, 1892-1896

Première version